Confiance en soi...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Confiance en soi...

Message par Admin le Sam 3 Mai - 23:31

Voici ce qu'une EVS a écrit au Collectif :
".... nous sommes toutes démunies et si peu confiantes en nous même, nous les EVS (je l'ai remarquée d'ailleurs qu'en j'ai eu le rdv à l'ANPE la conseillére a réussi à me démontée pendant l'entretien, je suis sortie beaucoup plus mal qu'à l'arrivée, pourtant ne sont ils pas sensés nous aider ?)
notre attitude de repli s'explique finalement, nous n'osons plus agir, même discuter sur le forum, c'est la déconfiture.....
excuses-moi mais je n'ai vraiment pas le moral depuis mon rdv ANPE.
je garde espoir il le faut!"

REPONSE :
Courage
Il ne faut rien attendre de l'anpe ou de l'EN sinon on va de désillusions en désillusions. Dernièrement j'ai reçu un courrier de l'EN signifiant un refus suite à un dossier déposé pour être agent administratif titulaire : ni salutation d'en-tête, ni salutation finale... Rien ! juste une phrase au milieu du courrier disant que ma candidature n'est pas pas retenue. Je trouve ça incroyable, il n'y a plus aucune considération, pas même le minimum de politesse qui consiste à dire "madame" en début de courrier, "sincères salutations" en fin de courrier !

Tu soulèves un point important : la confiance en soi.
Bcp d'EVS (et sans doute aussi AVS et AE mais je connais moins leur situation) sont dans des situations de perte de confiance en elles. Venant toutes des "minima sociaux", nous avons en commun un parcours chaotique, parfois franchement difficile, souvent plusieurs mois ou années de galère, et dans la majeur partie des cas, une perte de confiance en soi.
Nous vivons dans un monde qui nous fait croire que seul le travail, la situation professionnelle et l'argent donne de la valeur aux personnes. Alors quand on doit dire "je suis au minima social", on a l'impression que cela nous définit de façon dévalorisante aux yeux des autres (et de nous-mêmes).
Bpc d'EVS ont témoigné sur les différents forum : ce travail leur avait redonné confiance en elle, l'impression d'être à nouveau utile, car elles (je dis "elles" car ce sont majoritairement des femmes, désolé messieurs pour une fois on utilise le féminin Smile y ont trouvé leur juste place, et une réelle motivation pour s'investir dans ce travail au service des enfants. Alors la perspective du retour au chômage, c'est non seulement les difficultés financières annoncées, mais pour beaucoup de personnes c'est aussi le sentiment de perdre ce qui leur donnait à nouveau une identité respectable dans notre société, ainsi que ce sentiment de se sentir utile. C'est aussi le retour à la galère pour chercher un emploi...

Je crois que ce combat pour nous faire entendre et respecter au sein de l'Education national (et non considérer comme du simple "personnel jetable" sans visage), qu'il ait ou non une issue positive (renouvellement des contrats / création de vrais emplois en CDI), c'est aussi une façon de relever la tête et oser affirmer notre existence en tant que personne, et pas seulement en tant que "chômeur" ou "employé précaire".

Toutes les personnes qui ont rempli avec coeur et engagement leur mission d'EVS, AVS, AE ont de réelles qualités, et CES QUALITES NE VONT PAS DISPARAITRE AVEC LA FIN D'UN CONTRAT DE TRAVAIL.
Ce qui fait la valeur d'une personne ne dépend ni de son emploi, ni de son salaire.

Admin
Admin

Nombre de messages : 250
Date d'inscription : 06/03/2008

http://precaireseduc73-74.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum